Pollution

Voici les deux régions de France où l'on pollue le plus

Voici les trois régions de France où l'on pollue le plus.
12 juil. 2022 à 08:30Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

L'entreprise Carbo vient de sortir son deuxième baromètre relatif au bilan carbone des régions françaises. L'enquête révèle des différences marquées entre les régions.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'Ile-de-France ne figure pas au classement des plus grandes pollueuses.

Le bilan carbone des Français en 2021

9,52 équivalents tonnes de CO2. C'est l'empreinte carbone moyenne émise par les Français en 2021, selon l'entreprise française Carbo, qui nous aide à calculer notre bilan carbone. Chaque année depuis 2020, Carbo publie un classement de l'impact écologique des Français en se basant sur les comportements et dépenses financières de plus de 13.500 citoyens et de citoyennes. Le baromètre se base sur des critères précis : transports, alimentation, consommation, logement... 

En 2021, l'empreinte carbone des Français a augmenté de 5% par rapport à 2020. Rien de bien étonnant à cela, compte tenu des cessations d'activité liées aux premiers confinements.

Mais le plus intéressant, ce sont les disparités entre les régions.

Dans le rang des meilleurs élèves, on retrouve le Centre-Val de Loire (9,02t CO2), le Grand Est (9,03t CO2). La Normandie en troisième position (9,19t CO2) fait partie des rares régions qui ont réussi à réduire leur empreinte carbone (-4,1%).

Bretons et Ch'tis sont les plus pollueurs

L'Ile-de-France, qui a elle aussi diminué son bilan carbone (-0,1%), se situe pile dans la moyenne et arrive en huitième place du classement avec une empreinte carbone globale par habitant estimée à 9,44 tonnes d'équivalents CO2 par habitant. Comme on peut s'en douter, les transports et les logements sont les deux secteurs les plus émetteurs. À eux seuls, ils représentent près de la moitié des émissions de gaz à effet de serre (respectivement 26% et 15%).

En queue de peloton, on retrouve la région des Hauts-de-France, avec 11,27 tonnes de CO2 par habitant, la Bretagne avec une empreinte moyenne de 11,18 tonnes de CO2. Ce sont aussi les deux régions qui ont le plus augmenté leur empreinte carbone par rapport à l'année précédente : +20,3% pour la Bretagne et +18,9% pour les Hauts de France.

Transport et logement pèsent lourd sur les émissions

Mais que font ces régions pour exploser leur bilan carbone ? C'est bien sûr du côté des transports et du logement qu'il faut chercher. En France, 4 déplacements sur 5 s'effectuent en voiture. C'est donc le trafic routier qui émet le plus de GES (80%), suivi du trafic aérien (15%), précise l'étude. Dans l'ordre des critères présentés, les transports se situent donc en première place des dépenses carbones suivis des logements, de l'alimentation et des biens de consommation.

Gardez tout de même en tête que l'étude comporte plusieurs limites. "Les données issues de l'analyse portent sur les modes de consommation uniquement : elles ne prennent notamment pas en compte la composante liée aux services publics dont bénéficie chaque citoyen", précise l'entreprise Carbo, qui recommande d'interpréter certains résultats "avec prudence".

Sur le même sujet

La pollution liée à 10% des cas de cancers en Europe, selon un rapport

Santé & Bien-être

Moins de pollution, croissance de la faune et de la flore : la situation environnementale s'améliore en mer du Nord

Belgique

Articles recommandés pour vous