Icône représentant un article audio.

Monde Europe

Voix de France : un nouveau gouvernement qui s’inscrit dans la continuité et entre dans la dernière ligne droite des législatives

Ça y’est, après plusieurs semaines d’attente nous connaissons enfin la composition du gouvernement Emmanuel Macron II. Il aura à ses côtés, Elisabeth Borne, nommée Première ministre. Une femme à ce poste, ce n’était pas arrivé depuis 1974. Ce n’est pas la seule case cochée par cette ingénieure de formation. Elle fut ministre de la transition écologie, ce qui signifie qu’elle connaît ces dossiers, c’est une technicienne qui est réputée comme une travailleuse acharnée, elle est issue de la gauche, selon la formule consacrée, et c’est une fidèle d’Emmanuel Macron qu’elle a rejoint dès son premier quinquennat.

Des fidèles au président, il y en a plusieurs dans ce "nouveau" gouvernement : sur 27 ministres nommés 14 sont issus du précédent gouvernement, contre 13 nouveaux qui font leur entrée.

C’est un gouvernement qui offre finalement peu de surprises. La première : c’est effectivement la nomination de l’historien, figure intellectuelle et expert des questions raciales, Pap Ndiaye, à l’Education nationale. C’est en quelque sorte, l’anti-Blanquer. C’est d’ailleurs la seule nomination qui trouve grâce aux yeux de Jean-Luc Mélenchon. La deuxième c’est, la nomination de Damien Abad, ancien chef des députés PS et seule prise de guerre d’Emmanuel Macron. Sauf que celle-ci est d’emblée entachée par les accusations de viols par deux femmes dont il fait l’objet, révélées par Mediapart.

Un gouvernement dont le lancement semble loin d’être un long fleuve tranquille, qui devra entrer très prochainement dans une période de réserve en vue des législatives. C’est tout cela dont a discuté avec notre invitée, Joëlle Meskens, la correspondante du Soir à Paris.

* Pour retrouver tous les épisodes du podcast voix de France, cliquez ici

Sur le même sujet

France : la campagne des législatives démarre officiellement, le parti de Macron favori

Monde

Législatives : début du vote par internet pour les Français de l'étranger

Articles recommandés pour vous