Icône représentant un article audio.

Monde Europe

Voix de France : vers une France ingouvernable ?

voix de france

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le couperet des législatives est tombé. Emmanuel Macron n’obtient pas sa majorité absolue. Avec son groupe, il obtient 245 sièges. La majorité absolue c’est 289. Il est en loin. Le Rassemblement national de Marine le Pen, obtient, quant à lui, 89 sièges. C’est historique ! Le parti d’extrême-droite passe de 8 à 89 sièges. Jamais le Rassemblement national n’a obtenu autant.

Quant à la Nupes, la coalition des différentes forces de gauche, obtient 142 sièges. Alors non, Jean-Luc Mélenchon ne deviendra pas Premier ministre. Mais jamais ce score n’aurait pu être atteint sans union.

Aujourd’hui, union de circonstance ou pas, La Nupes, est la première force d’opposition du pays. Sauf qu’au sein de cette alliance, la force qui obtient le plus de sièges, c’est La France insoumise, avec 72 sièges. Et ça, c’est moins que le Rassemblement national. Si la Nupes est désunie, le RN est la première force d’opposition.

Reste le camp des Républicains. Après la débâcle cinglante de l’élection présidentielle, les voici dans la position très confortable de faiseur de rois. Avec 64 sièges, ils sont dans la position de pouvoir négocier. Ils sont l’éventuelle porte de sortie d’Emmanuel Macron. Une position confortable pour les LR, à condition de se mettre d’accord au sein de la famille.

A quoi peut-on s’attendre pour la suite ? On entre dans une phase institutionnelle inédite. Il faut bien dire qu’en France, contrairement à la Belgique, ou à l’Allemagne, la culture du compromis n’est pas évidente. Alors la France va-t-elle devenir ingouvernable ? C’est ce dont on a discuté avec notre invité, Julien Gasparutto, correspond à Bruxelles de France 2, pour ce dernier épisode de Voix de France qui vous a accompagné tout au long de cette vaste séquence électorale en France.

Articles recommandés pour vous