RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le Scan

Votre smartphone permet-il d'espionner vos déplacements ?

Consommation : nos déplacements commerciaux scannés

Le Scan

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Et si les magasins et centres commerciaux nous espionnaient ? Grâce au wifi et au Bluetooth de nos téléphones portables, il est en effet possible de connaitre certaines de nos habitudes en matière de shopping comme nos déplacements. Comment cela fonctionne-t-il et faut-il se méfier ? Le Scan enmené par Natacha Mann a mené l'enquête.

Des panneaux très anodins

Aujourd’hui, vous avez fait un peu de shopping dans un centre commercial. D’ailleurs, c’est la 3ème fois ce mois-ci. Et là, vous avez franchement pris le temps, puisque vous y êtes resté pendant 2 heures et 42 minutes. Toutes ces informations sont susceptibles d'intéresser les galeries commerçantes que vous fréquentez et il existe même pour elles un moyen de les obtenir. Et puisque c'est bien le cas, quel risque y a-t-il pour votre vie privée ?

Un panneau très anodin
Un panneau très anodin © Tous droits réservés

Ce qui nous a interpellé ce sont ces panneaux placés à l’entrée ou à l’intérieur de plusieurs galeries, comme ici à Liège. Tout le monde passe devant, mais personne ne les lit. Enfin aujourd’hui, on va un peu forcer quelques clients à cet exercice de lecture :

"Votre centre commercial est équipé de solutions technologiques qui détectent le passage de smartphones et autres appareils mobiles dont la fonctionnalité wifi et/ou Bluetooth est activée."

"Seule l'identification unique de l'appareil, adresse Media Access Control, est collectée, et ne permet en aucun cas de vous identifier ou d'accéder à vos informations stockées."

Les réactions des clients sont à la hauteur de la découverte :

"Je n'avais pas vu ça!", s'exclame une jeune femme avec un rire gêné.

"Moi j'appelle ça du contrôle et du traçage.", poursuit une dame.

- Ça vous dérange ?

"Oui."

Comment cela fonctionne ?

Concrètement, grâce à l'adresse MAC de votre smartphone, que l'on pourrait définir à peu près comme sa carte d'identité, on peut effectivement récolter, avec des capteurs, des infos sur vos déplacements. Enfin ceux de votre téléphone. Cristelle Rothfuss est Responsable du marketing chez AG Real Estate et nous explique le fonctionnement :

"Cela nous permet de savoir si les visiteurs qui sont sur place sont des visiteurs uniques, donc si c'est la première fois qu'ils viennent nous rendre visite, ou s'il s'agit de visiteurs plus fréquents. Et on peut aussi déterminer combien de temps et quel pourcentage de visiteurs est resté."

- Est-ce que ça veut dire que vous êtes capables de déterminer que moi, je suis venue ici, que je suis restée pendant autant de temps, que j'ai regardé tel magasin, que je suis rentrée dans un autre magasin ? Est-ce que tout ça ce sont des infos que vous avez ?

"Non! Vous, non. Parce qu'en fait, l'adresse MAC qui est captée du smartphone est directement anonymisée. On ne sait pas du tout identifier qui est là."

La vie privée vraiment respectée ?

Un discours qui se veut rassurant mais qui ne convainc pas tout le monde. Certains se disent que cette technologie pourrait être dangereuse malgré tout. Nicolas Bocquet, chercheur à l'Université de Louvain, nous donne quelques éclaircissements sur ce point :

"Lorsqu'on est avec des données numériques, c'est toujours très compliqué d'avoir une anonymisation complète. Et il suffit bien souvent de recroiser les données qui ont été anonymisées avec d'autres données pour être en mesure de les réidentifier. Par exemple, si vous vous connectez sur le wifi gratuit qui est disponible dans le magasin, que vous vous connectez avec un compte de réseau social ou une adresse courriel, évidemment qu'on peut relier votre identité personnelle à l'adresse MAC. Et donc, c'est Open Bar…"

Loading...

Alors ça, le gestionnaire de City2 et des Galeries Saint-Lambert promet qu'il ne le fait pas. Selon lui, ces données servent surtout à pouvoir comparer les différents centres commerciaux du groupe.

Mais si vous êtes du genre sceptique, vous pouvez toujours scanner le QR code qui se trouve sur le panneau vu plus haut. Cela vous permettra de supprimer votre adresse MAC de la base de données. Mais même avec cela, ce n'est pas suffisant, car cette technologie, on la trouve aussi en rue!

Une promenade sous surveillance

"Par exemple, ici, Rue Neuve, il y a un certain nombre de capteurs qui ont été mis à la fin de la première vague pour pouvoir réguler l'accès à la rue piétonne et éviter qu'il y ait trop de monde et éviter les transmission Covid.", explique notre expert Nicolas Bocquet. "Evidemment, la question que ça pose, c'est si on commence à multiplier les dispositifs dans l'espace public, alors à un certain moment on va être en mesure de savoir quand les gens se déplacent, à quel moment ils vont où et avec qui, etc. etc. Et on peut évidemment imaginer des dérives sécuritaires plus importantes comme par exemple le fait de pouvoir savoir qui est présent lors d'une manifestation."

Alors, à Bruxelles, on affirme que personne n'est identifiable, mais si vous vous dites que vous devriez peut-être couper votre wifi ou votre Bluetooth un peu plus souvent, sachez qu'il y a aussi la surveillance via le réseau téléphonique, qu'on nous promet, ici aussi, anonymisé.

Sur le même sujet

Ces personnes qui ont renoncé au smartphone et qui s’en portent bien

Sciences et Techno

Comment ne plus se faire pirater ses appareils Bluetooth ?

High tech

Articles recommandés pour vous