RTBFPasser au contenu

Exposition - Musées

Vous aimez Wordle et l’art ? Essayez le jeu "Artle"

Les utilisateurs d’Artle disposent de quatre tentatives pour deviner le nom d’un artiste.

Les jeux en ligne gratuits reprenant le concept de Wordle se multiplient ces derniers mois. Le dernier en date a été créé par la National Gallery of Art à Washington D.C., et a pour objectif de tester les connaissances des amateurs d’art.

Cette nouvelle version s’appelle "Artle", la contraction du mot "art" et du nom du jeu à succès créé en octobre par Josh Wardle. Artle vous offre une chance par jour de tester vos connaissances en histoire de l’art. Les utilisateurs du jeu disposent de quatre tentatives pour deviner le nom d’un artiste, soit deux chances de moins que pour Wordle.

Les amateurs d’art peuvent toutefois bénéficier de quelques indices pour tenter de deviner l’identité du peintre mystère. Il est l’un des 15.952 artistes représentés dans la vaste collection de la National Gallery of Art. Parmi eux, Alfred Stieglitz, Edward Hopper, Joan Miró, Léonard de Vinci, Dorothea Lange ou encore Magdalena Abakanowicz. Les concepteurs d’Artle ont également intégré un menu déroulant dans le jeu pour empêcher les utilisateurs de mettre le nom de l’un des (rares) artistes dont on ne peut pas admirer les œuvres à la National Gallery of Art.

Les joueurs d’Artle disposent aussi d’indices visuels pour les aiguiller dans leur choix. En cas d’échec, le jeu propose aux utilisateurs de consulter la biographie de l’artiste à deviner sur le site de l’institution muséale. Les références des œuvres ayant servi d’indices durant la partie sont également indiquées pour que les amateurs d’art puissent les découvrir plus en détail.

Plus difficile que Wordle ?

Beaucoup ont déjà testé leurs connaissances dans Artle, avec plus ou moins de succès, et ont partagé leur expérience sur les réseaux sociaux. Si certains ont réussi à trouver l’artiste mystère rapidement, d’autres ont rencontré plus de difficultés. "Artle, Wordle sur l’art, vous fait deviner le nom d’un artiste, et, wow, c’est une leçon d’humilité jusqu’à présent", a écrit sur Twitter un joueur malheureux. Un avis que partage la journaliste de la BBC, Leisha Chi-Santorelli. "C’est beaucoup plus difficile que wordle !", estime-t-elle sur le réseau social.

Loading...

De son côté, Wordle a récemment fait les gros titres après que le New York Times, propriétaire du populaire jeu de lettres, a modifié à la hâte la solution à trouver lundi 9 mai. La raison ? Il s’agissait du mot "fœtus" ("fetus" en anglais), un mot jugé inapproprié à l’heure où le droit à l’avortement est fortement menacé par une décision à venir de la Cour suprême des États-Unis. "À la rubrique jeux du New York Times, nous prenons au sérieux notre place de lieu de divertissement et d’évasion, et nous voulons que Wordle reste éloigné de l’actualité", a écrit la directrice éditoriale de la rubrique jeux du quotidien, Everdeen Mason, dans un message aux utilisateurs du jeu.

Le New York Times avait déjà annoncé mi-février avoir retiré de la liste des solutions possibles plusieurs mots dits offensants ou inaccessibles au grand public. Un problème que la National Gallery of Art de Washington D.C. ne rencontrera pas avec Artle.

Articles recommandés pour vous