Mobilité

Vous aurez peut-être bientôt un airbag sur votre trottinette ou votre vélo électrique

Vous aurez peut-être bientôt un airbag sur votre trottinette ou votre vélo électrique.

© David Bénard/ETX Studio

18 mars 2022 à 09:00Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Si les automobilistes disposent aujourd'hui de tout un arsenal de dispositifs de sécurité active et passive, ce n'est pas encore le cas des utilisateurs de mobilité dite douce. L'équipementier Autoliv, référence en la matière, travaille d'arrache-pied pour offrir aux usagers de la route utilisant un scooter, un vélo ou une trottinette électrique des outils adaptés, à commencer par des airbags spécifiques.

Les solutions du futur pour une mobilité douce sécurisée

Autoliv développe actuellement en laboratoire de nombreuses solutions de sécurité passive pour les personnes adeptes de mobilités douces. Pour le moment, cela reste au stade d'études, même si l'équipementier vient de présenter au salon Autonomy, à Paris, plusieurs prototypes. Les ingénieurs ont pu simuler différents types d'accidents et déterminer les solutions les plus adéquates.

Pour les utilisateurs de trottinettes, un airbag placé à l'avant parait être la solution la plus simple pour amortir un choc et éviter d'être éjecté de manière trop violente. Reste à savoir comment le positionner au mieux ou encore quel niveau de pression il faudra lui accorder.

D'ici un an ou deux, ce type de dispositif pourrait très bien être homologué et proposé à divers constructeurs ou opérateurs.

Pour les motos, les scooters et les vélos, le principe reste le même, avec la mise en place d'un airbag prêt à se déployer en cas de choc, en complément des airbags portés par les conducteurs, qui existent déjà. Le résultat est ici assez impressionnant, avec un gros volume de sac, destiné à éviter l'éjection du motard. A l'heure actuelle, seul Honda a pour l'instant commercialisé ce type de solution, sur un modèle. Autoliv étudie encore comment optimiser ce système avant de le proposer à d'autres constructeurs.

Un "score de sécurité" pour corriger ses mauvaises habitudes

Enfin, Autoliv développe aussi une application qui permettra, à l'image de ce que propose déjà la société pour les automobilistes, d'obtenir un "score de sécurité" en fonction de sa façon de conduire, à destination des utilisateurs de scooters, de vélos et de trottinettes électriques.

En plus d'avertir l'usager sur de possibles mauvaises habitudes, ces données pourront également être partagées avec son assureur pour s'assurer par exemple un bonus en tant que bon conducteur. Cette nouvelle application devrait être lancée dans le courant de l'année et sera proposée moyennant un abonnement de quelques euros par an.

Pour rappel, l'entreprise suédoise a été, en son temps, précurseur en matière de ceintures de sécurité (en 1956) et d'airbags (1980) pour les automobilistes.

Sur le même sujet

Les trottinettes électriques pour les usagers de moins de 16 ans, c'est bientôt fini

On n'est pas des pigeons

Quand une batterie facilement réparable met fin à l'obsolescence programmée des trottinettes

Mobilité

Articles recommandés pour vous