Le 6/8

Vous pensez déjà à vos vacances ? Découvrez quelles sont les règles pour les congés en entreprise

Quelle règles pour les congés en entreprise ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

11 janv. 2022 à 10:25Temps de lecture2 min
Par Elisée Baelongandi

Thierry Evens, porte-parole de l’UCM, a révélé les différentes subtilités des règles concernant la prise de congé en entreprise dans Le 6-8.

En 2021, à cause de la pandémie, l’augmentation de jours de maladie, de quarantaine et de chômage corona, beaucoup de salariés n’ont pas eu l’occasion de prendre tous les congés auxquelles ils avaient droit. Que faire de ces restes de 2021 ? Est-il possible de les récupérer en 2022 ? Cela dépendra du type de congé dont il était question.

Les vacances annuelles

Tous les salariés, en tout cas s’ils ont travaillé l’année précédente, ont droit à 20 jours de congé au minimum avant le 31 décembre. Il s’agit d’une obligation de la part de l’employeur au risque d’avoir des problèmes avec l’Inspection du travail. Cette période doit être prise durant l’année ; donc si vous ne l’avez pas fait en 2021, vous ne pourrez malheureusement pas les récupérer.

Les jours de vacances annuelles en plus

Dans certains secteurs ou entreprises, des jours de congé supplémentaires sont accordés en fonction de l’ancienneté, de l’âge ou de la fonction du salarié. Ceux-ci peuvent aller de 2 à 5 jours en plus. Pour eux, il y a une certaine tolérance, un report jusqu’au 31 janvier de l’année d’après est possible.

Les jours de récupération

La première chose à savoir est qu’ils ne sont pas présents dans tous les domaines. Ensuite, il en existe 2 types différents.

  1. Le congé compensatoire.
    Il s’agit de congés qui sont accordés quand vous avez travaillé les week-ends ou que vous avez fait des heures supplémentaires. Dans ce cas, vous pouvez récupérer ces jours-là sous forme de congés, selon la loi, dans les 2 mois et dans les 6 mois pour certains secteurs.

  2. Les congés liés à la réduction du temps de travail
    Depuis les années 90, le temps de travail en entreprise a été réduit à 38 heures par semaine. Cependant, quelques entreprises, pour des raisons pratiques ont préféré garder l’ancien horaire. Ainsi, chaque semaine, le compteur enregistre 2 heures de travail en plus par rapport à la norme. Ces heures accumulées durant l’année équivalent à 12 jours de congé par an de "RTT" (réduction de temps de travail). Un report de ces jours est faisable jusqu’au 31 mars de l’année suivante.

 

Qu’en est-il des jours fériés ?

Il y a 10 jours fériés dans l’année et ils doivent être pris dans l’année. Lorsque l’un d’entre eux tombe un week-end, il faut donc le récupérer la même année. Par exemple, le 25 décembre de l’an 2021, tombé un samedi, ne pourra plus compter en 2022 ; c’est pour cela que beaucoup d’entreprises ont donné congé le 24 décembre. Celui du 1er janvier, par contre, sera à planifier ou à récupérer au cours de cette année.

Qui fixe les jours de congé ?

Généralement, pour tous les types de congé, cela se fait d’un commun accord. Il est vrai que dans certaines entreprises qui ont des fermetures annuelles, l’employeur peut imposer aux salariés de les prendre à cette période.

Il est à noter également qu’entre le 1er mai et le 31 octobre, l’employeur a l’obligation d’accorder 2 semaines de congé, dont une complète.

 

Ainsi, n’hésitez pas à déjà réfléchir à vos congés et à en parler avec vos responsables afin d’éviter les surprises de dernière minute ou de ne pas les utiliser.

 

Retrouvez les dernières infos économiques et pour les indépendants avec Thierry Evens, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur la Une.

Sur le même sujet

Les congés pendant les vacances de printemps retrouvent leur niveau d'avant-crise

Belgique

80% des Belges souhaitent partir en vacances d’ici la fin 2022

On n'est pas des pigeons

Articles recommandés pour vous