Regions Liège

Vous pourrez bientôt toucher la clef de Saint-Hubert

La clef reliquaire, "telle qu'imprimée"

© Tous droits réservés

11 oct. 2020 à 17:36 - mise à jour 11 oct. 2020 à 17:36Temps de lecture1 min
Par Michel Gretry

A la demande du Trésor de la Cathédrale, la société liégeoise DO Design vient de réaliser une prouesse technologique : elle vient d’imprimer 3d la clef de Saint-Hubert, un chef-d’œuvre d’orfèvrerie de la fin du Moyen Âge. Une pièce en laiton d’une petite quarantaine de centimètres de long, dont la poignée contient, selon la légende, des fragments d’une chaîne de Saint-Pierre. C’est un élément majeur du patrimoine : pas question d’y toucher. Il a fallu obtenir des autorisations canoniques et administratives pour tenter de la reproduire à l’identique.

Un véritable casse-tête, pour le coordinateur du pôle numérique, Olivier Defêche : "Comme il n’a pas été possible de manipuler l’objet, il a fallu passer par des techniques de photogrammétrie ; mais le laiton provoque inévitablement des reflets sur les clichés, et pas question d’utiliser une poudre matifiante, comme d’habitude…" Une difficulté accrue encore par le côté "creux" de la clef de Saint-Hubert. La société DO Design a dû adapter ses procédés : un premier prototype, avec du fil plastique, ne restitue pas vraiment le poids du reliquaire, d’où l’utilisation d’un matériau qui s’apparente au métal.

Le Trésor de la Cathédrale reste pour l’instant discret sur l’usage muséal de la reproduction de la clef. Mais c’est pour bientôt.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous