Voyages

Voyages dans l'univers de Guillaume Lekeu, la musique et les lettres

Voyages dans l'univers de Guillaume Lekeu, la musique et les lettres

© Tous droits réservés

13 janv. 2020 à 22:44 - mise à jour 13 janv. 2020 à 22:53Temps de lecture3 min
Par Axelle Thiry

Nous célébrons ce lundi 20 janvier 2020 le 150e anniversaire de la naissance du compositeur belge Guillaume Lekeu.

Lekeu a vu le jour le 20 janvier 1870. Pendant sa courte vie – il s’éteindra le 21 janvier 1894, le lendemain de son 24e anniversaire – il a composé une oeuvre formidable. C’est un jeune-homme enthousiaste et ardent, qui se donne corps et âme à la musique. Il écrit par exemple, pendant la période où il compose son quatuor à clavier :

J’ai la cervelle en ébullition, mon travail a fait des progrès extraordinaires ; j’ai mille choses à écrire ; je suis absolument emballé et je marche sur les trottoirs du boulevard en réel halluciné ! Joies enfantines, visions d’aube et de printemps, et la mélancolie des automnes et les larmes et jusqu’aux cris les plus douloureux… Je me tue à mettre dans ma musique toute mon âme. 

Guillaume Lekeu semble être un amoureux de la vie et côtoyait aussi de profondes tristesse dans son oeuvre, il porte en lui un immense fond de nostalgie qui plane jusque dans ses élans les plus fougueux. 

Une vocation pour la composition qui naît avec les oeuvres Bach et Beethoven

Guillaume Lekeu voit le jour à Heusy, un petit village au sud de Verviers, son père est négociant en laine, sa mère est particulièrement sensible à la musique. C'est vers l'âge de cinq ans que Guillaume prend contact avec elle en suivant l'orgue de barbarie du village. Il reçoit aussi un coffre à flûte qui lui permet d'imiter les musiciens ambulants. Il écoute enfin la fanfare locale. L'année suivante, il reçoit un violon de son père, sur lequel il cherche à reproduire des mélodies. Il est initié au violon, au piano et au solfège et quand il a neuf ans, sa famille déménage à Poitiers, en France, où il apprend aussi le violoncelle. Sa vocation se fait vivement ressentir à l'âge de 15 ans, quand son professeur de physique, Alexandre Tissier, lui fait découvrir des oeuvres de Bach et Beethoven. Guillaume Lekeu est émerveillé, il se met à composer. Il y a aussi les fêtes au lycée, au cours desquelles il joue des oeuvres pour violon et piano signées Mozart, Beethoven, Viotti ou encore Franz Schubert. 

Guillaume Lekeu, la musique, la poésie et le théâtre

Guillaume Lekeu se passionne pour le théâtre et la poésie. Dans le grenier de sa maison, il imagine un petit théâtre et il écrit un essai de comédie. Il écrit aussi des poèmes : 

"Des rimes, des douces mélodies, maître absolu, Stéphane Mallarmé, dans la splendeur des vagues harmonie, accueille-moi car j'entre mal armé."  Guillaume Lekeu, extrait de l'Invocation à Mallarmé.

Il est aussi le parolier de ses trois poèmes pour chants et piano. 

Plongez dans la vie et l'oeuvre de Guillaume Lekeu dans l'émission Voyages qu'Axelle Thiry lui consacre

Programmation musicale

Guillaume LEKEU Minuetto pour deux violons. Philippe Koch et Anne Leonardo. Ric 351.

Franz SCHUBERT Extrait de la Fantaisie pour violon et piano en ut majeur. Isabelle Faust et Alexander Melnikov.

Guillaume LEKEU Ronde. Greta de Reyghere et Luc Devos. Ric 351.

Guillaume LEKEU Méditation en sol mineur. Quatuor Camerata. Ric 351.

Richard WAGNER Prélude de Tristan und Isolde. Straatskapelle Dresden sous la direction de Carlos Kleiber. DG 413 315 2.

Guillaume LEKEU Le premier mouvement de la Sonate pour piano et violon. Philippe Hirschhorn & Jean-Claude Vanden Eynden. Ric 351.

Eugène YSAŸEL’Allemande de la Sonate en mi mineur opus 27 n°4. Frank-Peter Zimmermann. EMI 5552552.

Guillaume LEKEU Valse oubliée extraite de Trois pièces pour piano. Luc Devos. Ric 351.

Guillaume LEKEU " Dans un emportement douloureux (très animé) " du Quatuor à clavier inachevé V. 62. Quatuor Domus. Ric 351.

Ludwig van BEETHOVENLe deuxième mouvement du Concerto pour piano n°5 en mi bémol majeur opus 73 dit l’Empereur. Nelson Freire & l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig sous la direction de Riccardo Chailly. DECCA.

Guillaume LEKEU Le troisième mouvement du Trio à clavier en ut mineur. Trio Arthur Grumiaux. Ric 351.

Guillaume LEKEU Adagio pour Quatuor d’orchestre. Ensemble Musique Oblique. HMC 901455.

Production et présentation : Axelle THIRY

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous