Coronavirus

Voyages et Covid : dans ces trois pays européens, il faut encore montrer une preuve de vaccination ou un test négatif

© Getty

30 juin 2022 à 10:12 - mise à jour 01 juil. 2022 à 07:21Temps de lecture4 min
Par Xavier Lambert

2022 est l’année du retour à la normale pour le tourisme en Europe. Avec la levée des restrictions liées à la pandémie un peu partout, les Belges ont presque autant l’intention de partir en vacances qu’avant le Covid. Selon les chiffres récoltés par l’ABTO, l’Association belge des Tours Operators, 77% d’entre eux affirment avoir l’intention de partir dans les 12 mois. (avant le Covid, cette proportion était de 80%).

Une des raisons de cette reprise, c’est que presque tous les pays ont levé les restrictions d’accès aux voyageurs. Presque tous… mais pas tous. Trois pays européens ont en effet maintenu des conditions d’accès à leur territoire pour des voyageurs de l’espace Schengen :

La France

Il y a peu de chances qu’on vous les réclame si vous voyagez en voiture, mais si vous y allez en avion, sachez que la France continue d’exiger deux documents :

Validité :

— Entre 7 jours et 9 mois après la première série de vaccination avec Comirnaty (BioNTech et Pfizer), Spikevax (Moderna), Vaxzevria (AstraZeneca) ou après la dose de rappel.

— Entre 28 jours et 9 mois après l’administration de Jcovden (Covid-19 Vaccine Janssen), ou après la dose de rappel.
— Pour les enfants de moins de 18 ans, la série de vaccination primaire est valable indéfiniment.
— 7 jours après la dose de rappel, pour les personnes qui ont terminé la série de vaccination primaire avec des vaccins approuvés par l’Organisation mondiale de la santé mais non autorisés dans l’Union européenne (voir la liste complète des vaccins autorisés contre la Covid-19).
— 7 jours après avoir reçu une dose de vaccin pour les personnes qui se sont rétablies de la Covid-19

Ou

  • Une preuve de rétablissement après la Covid-19. Validité : entre 11 et 180 jours.

Ou

  • Un résultat négatif à un test de prédépart. Tests acceptés : test moléculaire (PCR), valide 72 heures, et test d’antigène rapide, valable 48 heures.

Le Portugal

Les voyageurs âgés de 12 ans et plus qui entrent au Portugal continental par voie aérienne ou maritime doivent fournir un "certificat COVID numérique de l’UE" (EUDCC) ou des documents équivalents contenant l’un des documents suivants :

  • Preuve d’une vaccination complète.
    Validité : entre 14 et 270 jours après l’administration de la série complète de vaccination primaire, ou jusqu’à nouvel ordre après la dose de rappel. Pour les personnes de moins de 18 ans, la série de vaccinations primaires est valable jusqu’à nouvel ordre.
     
  • Preuve de rétablissement après la Covid-19.
    Validité : entre 11 et 180 jours après le résultat positif du test.
     
  • Résultat négatif à un test de prédépart. Tests acceptés :
    - Tests moléculaires (PCR), valables 72 heures
    - Tests rapides d’antigènes, valable 24 heures, sur la base de la liste des tests rapides d’antigènes de la Commission européenne.

Malte

Les voyageurs peuvent entrer à Malte s’ils fournissent l’un des documents suivants :

  • Preuve d’une vaccination complète.
    Validité : entre 14 et 270 jours (9 mois) après la fin de la série de vaccination primaire, ou après la dose de rappel. Pour les personnes de moins de 18 ans, la validité des certificats de vaccination avec une série primaire complète est valable indéfiniment.
  • Preuve de rétablissement après le Covid-19. Validité : 180 jours (6 mois) après le premier résultat positif du test
  • Résultat négatif à un test de prédépart. Documents acceptés : certificat européen ou un certificat similaire délivré en anglais (ou traduit en anglais) par un laboratoire accrédité avec un résultat de test moléculaire négatif (PCR), valable 72 heures, ou un document équivalent ayant un résultat négatif à un test rapide d’antigène inclus dans la liste des tests rapides d’antigènes de la Commission européenne, valable 24 heures.

Renouvelez vos certificats avant de partir !

Attention, si vous allez dans un pays où ces documents sont nécessaires, et que vous comptiez utiliser votre application Covidsafe, vous pourriez avoir la fâcheuse surprise de découvrir que votre certificat n’est plus valide. Les certificats signés avec une signature de plus d’un an ne sont en effet techniquement plus valables. Deux possibilités s’offrent alors à vous :

 

  • L’option numérique : les utilisateurs sont invités à télécharger une nouvelle version de leur certificat. Pour cela, c’est très simple, il suffit de vous connecter à l’application CovidSafeBE via votre smartphone, de cliquer sur le bouton "Rechercher de nouveaux certificats" (tout en bas de votre écran) puis de vous connecter avec "eHealth" ou "Itsme". Vous constaterez ensuite que l’ensemble de vos certificats ont été renouvelés pour une période d’un an et que vos certificats initiaux sont passés dans la case "certificats expirés". "Le certificat ne change pas visuellement pour le citoyen, pourtant le QR code a bien été adapté pour une année supplémentaire", indique Frank Robben, concepteur de l’application.
  • Imprimer votre certificat : les personnes sont invitées à se connecter au site "masanté.be", "Helena" ou "Réseau Santé Wallon" puis à se connecter avec "Itsme" ou un lecteur de carte d’identité et enfin, à imprimer leur document.

En cas de bug, vous pouvez contacter les numéros suivants :

  • 0800 14 689 ou 071/31 34 93 (Wallonie)
  • 02 214 19 19 (Bruxelles)

Des règles spécifiques sur place

Une fois entrés dans le pays, certaines règles spécifiques continuent à s’appliquer : si la plupart des pays ont ainsi abandonné le port du masque, celui-ci reste obligatoire dans les transports en Italie, et il est conseillé en France.

Sur le même thème : Extrait JT (30/06/2022)

Sur le même sujet

Le gouvernement anticipe un éventuel recours au Passenger Locator Form, y compris en dehors d’une situation épidémique

Coronavirus

Voyages : où faut-il porter un masque ? Où doit-on montrer un pass pour rentrer ? Notre carte interactive des mesures Covid en Europe

Coronavirus

Articles recommandés pour vous