Vuelta - Cyclisme

Vuelta - Evenepoel : "Quand je suis monté sur le podium avec le maillot rouge, j’ai commencé à réaliser"

Vuelta - Evenepoel : "Rentrer dans Madrid c’était spécial avec tous les équipiers sur la première rangée"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Remco Evenepoel a remporté la Vuelta ce dimanche et mis fin à 44 ans d'attente pour la Belgique qui tient enfin le successeur de Johan De Muynck, dernier vainqueur noir jaune rouge d'un Grand Tour. Un exploit que le coureur de Quick-Step Alpha Vinyl a pu savourer lors de la dernière étape de ce dimanche dans les rues de Madrid comme il l'a expliqué au micro de Kevin Paepen : "Le début de la course était très beau. C’était un départ assez spécial et unique. Rentrer à Madrid c’était spécial avec tous les équipiers sur la première rangée. J’ai hâte de célébrer avec tout le monde parce que c’était trois très longues semaines et terminer avec le maillot rouge c’est très chouette".

Malgré tout, le circuit tracé dans les rues de Madrid présentait quelques dangers et il a fallut que le Belge reste concentré jusqu'à la fin pour éviter les derniers pièges qui se présentaient à lui : "Jusqu’à Madrid j’ai vraiment profité mais quand on est rentré sur le circuit ce n’était plus vraiment sympa parce que j’étais quand même nerveux avec les virages courts et le faux plat montant qui était très dur. Je suis heureux que ce soit fini".

Evenepoel est parvenu à passer sans encombre ces derniers kilomètres, notamment grâce à un nouveau gros travail de ses équipiers qu'il a tenu à remercier : "Ils étaient toujours avec moi. Ils me gardaient calme, ils essayaient de me sauver des chutes parce qu’il y en avait quelques-unes. C’est grâce à eux que je suis là. C’est aussi leur victoire".

Et si le Belge a le maillot rouge sur les épaules depuis quelques temps déjà, il a mis du temps avant de réaliser qu'il avait remporté la Vuelta : "Quand je suis monté sur le podium avec le maillot rouge, j’ai commencé à réaliser. Quand je suis monté sur le podium avec l’équipe, ça a vraiment été le déclic dans ma tête".

Un objectif rempli, Evenepoel a déjà le regard tourné vers un autre, les Mondiaux en Australie : "Les Mondiaux, c’est la prochaine étape mais on va d’abord bien célébré cette victoire".

Les émotions étaient tout de même grandes, notamment au moment d'entendre la Brabançonne sur le podium : "Beaucoup de fierté. J’espère qu’en Belgique ils ont chanté avec moi. Déjà ici ils ont chanté avec moi. C’était quelque chose de spécial. C’est très chouette, c’est vraiment une fierté qui est rentrée dans mon corps".

S'il y a beaucoup d'images marquantes tout au long de cette Vuelta, Remco Evenepoel sait très bien laquelle est la plus marquante pour lui : "La dernière, sur le podium final avec le maillot rouge. Pour moi, c’est le moment de cette Vuelta".

Une fois l'arrivée franchie, l'ancien joueur d'Anderlecht a été félicité par Thibaut Courtois, présent pour l'occasion et avec qui il a échangé son maillot. Une présence qui a touché Evenepoel : "On s’était envoyé des messages. Je savais qu’il allait essayer de venir. Qu’il soit là pour célébrer avec nous, c’est chouette qu’un des plus grands sportifs, le meilleur gardien du monde, un Belge soit là pour nous, c’est extraordinaire".

Place désormais à la fête pour celui qui est désormais un vainqueur de Grand Tour : "J’ai le vol demain soir donc je peux fêter autant que je veux".

Evenepoel : "Quand je suis monté sur le podium avec le maillot rouge, j’ai commencé à réaliser"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous