RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

Washington place sur liste noire une centaine d'avions russes, dont le jet d'Abramovitch

Washington place sur liste noire une centaine d'avions russes, dont le jet d'Abramovitch
18 mars 2022 à 19:52Temps de lecture1 min
Par Belga

Le département américain du Commerce a placé sur liste noire une centaine d'avions russes, dont celui de l'homme d'affaires russe Roman Abramovitch et des Boeing d'Aeroflot, qui ont récemment violé les sanctions américaines contre la Russie.

Les États-Unis ont interdit aux avions fabriqués aux États-Unis ou composés d'au moins 25% de pièces d'origine américaine d'entrer en Russie sans autorisation spécifique.

Mais "depuis le 2 mars 2022, sur la base d'informations accessibles au public, le ministère a identifié un certain nombre de vols commerciaux et privés en provenance de pays tiers vers la Russie, qui sont tous détenus ou contrôlés par, ou sous affrètement ou location à, la Russie ou des ressortissants russes", explique le ministère dans un communiqué qui publie la liste complète des aéronefs concernés.

Ces avions ne peuvent plus bénéficier de ravitaillement en carburant, de maintenance ou de fourniture de pièces de rechange ou de services. "En empêchant ces aéronefs de recevoir tout service, y compris de l'étranger par exemple", tout vol international en provenance de Russie sur ces avions pourrait aboutir à leur immobilisation, indique le ministère.

La liste comprend des avions d'Aeroflot, d'AirBridge Cargo, d'Utair, de Nordwind, d'Azur Air et d'Aviastar ainsi que le jet privé Gulfstream G650 d'Abramovitch. "Nous publions cette liste pour avertir le monde que nous ne permettrons pas aux entreprises et aux oligarques russes et bélarusses de voyager en toute impunité en violation de nos lois", a réagi la secrétaire au Commerce Gina Raimondo.

Les Etats-Unis et ses alliés ont imposé des sanctions sans précédent contre la Russie après l'invasion de l'Ukraine le 24 février dernier.

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine et sanctions : environ 1500 conteneurs russes sont bloqués dans des ports d’Anvers et Zeebruges

Guerre en Ukraine

Sanctions : face à une première échéance de paiement, la Russie fera-t-elle défaut ?

Economie

Articles recommandés pour vous