RTBFPasser au contenu
Rechercher

Wasmuël : la poursuite de la modernisation de la station d'épuration cible les nuisances olfactives

La station d'épuration de Wasmuël
01 juin 2021 à 11:15 - mise à jour 01 juin 2021 à 11:15Temps de lecture2 min
Par RTBF

IDEA lance la phase 2 du plan de modernisation de la station d’épuration de Wasmuël et entame des travaux visant à réduire les nuisances olfactives. Des nuisances qui empoisonnent depuis quelques années le quotidien des habitants.

Depuis quelques jours, l’Intercommunale IDEA a lancé un chantier visant à curer l’ensemble des stations de pompage en amont de la station d’épuration de Wasmuël. D’après l’Intercommunale, ce chantier devrait contribuer à la réduction des nuisances olfactives.

Concrètement, il s’agit de la phase 2 du plan de modernisation de la station, reposant sur un investissement de plus de 20 millions d’euros financé par la SPGE (Société Publique de Gestion de l’Eau).

La chasse aux mauvaise odeurs

Le curage vise à réduire considérablement les odeurs issues de matières organiques en décomposition, amenées par les eaux usées en entrée de station. "Ce curage, de type biologique, permet de "digérer" les sédiments organiques, responsables des odeurs en temps sec, mais aussi d’améliorer la qualité de l’eau", indique Emilie Zimbili, responsable Communication de l’Intercommunale IDEA. "Concrètement, cela consiste à mélanger à l’eau usée des ferments bactériens qui vont dégrader la matière organique insoluble déposée dans tout l’ouvrage. Ces ferments agissent également sur la qualité physico-chimique de l’eau pour en limiter les odeurs. Ce traitement permettra donc de fortement limiter les émanations à partir des dépôts".

Pour assurer un traitement efficace, toutes les stations de pompage en amont direct de la station d’épuration sont traitées, ce qui signifie que la globalité des eaux entrantes à la station est concernée. Il s’agit ici de la seconde opération de curage menée de mai à septembre 2021. La première avait eu lieu en été 2020.

Dans les prochaines semaines, pour neutraliser une source d’odeurs supplémentaire, des bâches seront installées sur les répartiteurs des décanteurs primaires.

La station d’épuration de Wasmuël assure l’assainissement de près de 17 millions de m³ d’eaux usées annuellement, avec une capacité de 250.000 équivalents habitants.

Cette opération de curage de la phase 2 fait partie intégrante du plan global.

Archives JT - Stations d'épuration:

Stations d'épuration : déchets "grain de sable"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Mons-Borinage : l’égout aérien le long de l’autoroute E19 va disparaître

Regions

Articles recommandés pour vous