RTBFPasser au contenu
Rechercher

Régions Brabant wallon

Waterloo : une étude pourrait apporter des solutions aux nuisances sonores des avions

Waterloo : une étude pourrait apporter des solutions aux nuisances provoquées par le survol des avions
07 juin 2022 à 09:43Temps de lecture2 min
Par Cathy Massart avec Jean-Claude Hennuy

De plus en plus d’habitants, dans la région de Waterloo, expriment leur ras-le-bol face aux nuisances sonores engendrées par les avions survolant leur commune.

Un nouvel élément, dans ce vaste dossier, du survol de Bruxelles et de la périphérie vient de voir le jour. Il s’agit d’une étude d’incidence exigée par la justice et commandée par le ministre de la Mobilité. Cette étude évalue l’impact du trafic aérien et propose des solutions.

14 scénarios pour réduire les nuisances

Parmi les solutions proposées, il y a le prolongement d’une piste pour éloigner les décollages des zones densément peuplées mais aussi la modernisation de la flotte d’avions, ou encore l’extension de la nuit aérienne.

L’association de riverains " Piste 01 ça suffit " a déjà réagi et elle n’est pas la seule. En effet, depuis peu, nombreux sont les habitants de Waterloo et des communes survolées à se plaindre d’une recrudescence du bruit des avions atterrissant sur la piste O1 de Zaventem. Une piste plus courte que les autres et dont l’utilisation serait abusive, selon une nouvelle étude.

"Simplement de remettre des normes de vents correctes permettrait au plus grand nombre dans la région ici et même dans certains quartiers de Bruxelles d’être moins survolés". Explique Charles Sohet (membre de l’association " Piste 01 ça suffit).

Le ministre de la Mobilité dit travailler au dossier en toute discrétion. Plusieurs solutions de réduction du bruit sont envisagées, dont une meilleure interprétation des normes de vent pour le choix préférentiel des pistes. Georges Gilkinet : "La question de l’interprétation des normes de vent est quelque chose d’important. Je pense qu’il faut pouvoir faire davantage de transparence sur les normes qui sont appliquées de manière théorique dans les règles et de façon pratique chaque jour quand le contrôleur aérien fait le choix de l’une ou l’autre piste".

Le Ministre Gilkinet reverra les acteurs concernés avant les vacances estivales.

Florence Reuter, la bourgmestre de Waterloo : "Nous savons que c’est un dossier sensible et que, la plupart des ministres, s’y sont cassé les dents. Il s’agit d’un dossier clairement communautaire. En attendant, il y a des riverains qui sont impactés et il y a également une décision de justice qui condamne l’État belge donc, il faut appliquer la loi".

D’autres scénarios sont envisagés pour soulager les riverains comme la suppression des vols de nuit, l’utilisation d’avions modernes moins bruyants, ou encore l’allongement de la piste 25 gauche, pour faire décoller les avions plus vite et surtout plus haut !

 

 

 

 

 

Sur le même thème : archive du JT du 24/10/2019

Survol de Bruxelles / Moins de plaintes ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Des motos trop bruyantes dans la Vallée de la Lienne ? Des actions pour limiter les nuisances sonores et augmenter la sécurité

Regions Liège

Articles recommandés pour vous