Wimbledon

Wimbledon : Nadal intraitable, Kyrgios domine Tsitsipas dans un match sous haute tension

Nick Kyrgios s’est qualifié pour les huitièmes de finale en se défaisant de Rafael Nadal.

© © Tous droits réservés

02 juil. 2022 à 20:25Temps de lecture3 min
Par Jérôme Jordens avec Belga

Nick Kyrgios et Stefanos Tsitsipas se sont livrés un combat acharné dans une ambiance très tendue entre les deux joueurs au troisième tour de Wimbledon. Si l’Australien s’est finalement imposé (6-7 (2/7- 6-4 6-3 7-6 (9/7)) au terme d’un combat irrespirable de 3h11, le match a surtout été marquant pour l’animosité présente entre les deux joueurs.

Le Grec et l’Australien ont tous deux fait appel au superviseur du tournoi pour dénoncer le comportement de leur adversaire. Kyrgios reprochait notamment à Tsitsipas une balle envoyée dans la tribune par frustration. Le Grec, très énervé, a également visé Kyrgios sur quelques smashs, sans s’excuser, ce qui aurait pu encore plus mettre le feu aux poudres.

Si la rencontre a été marquante pour les échanges verbaux entre les deux joueurs, elle a également eu son lot de spectacle sur le court.

La première manche est serrée même si Kyrgios est beaucoup plus à l’aise sur sa mise en jeu. L’Australien remporte assez facilement ses jeux de service et s’offre 4 balles de break mais le Grec est solide et les écarte. Le premier set file logiquement au tie-break et Tsitsipas se montre le plus costaud. Kyrgios commet notamment une double faute en début de jeu décisif et offre une voie royale au 5e mondial (7/2).

Le fantasque Australien repart sur les mêmes bases dans la deuxième manche et il faut attendre que le marquoir affiche 4-4 pour le voir concéder une première balle de break, bien écartée. Dans le jeu suivant, l’Australien parvient à réussir le premier break du match sur sa deuxième balle de break du set et empoche la deuxième manche 6-4.

Kyrgios vole encore sur sa mise en jeu dans le troisième set et ne perd que 6 petits points sur celle-ci. Il est une nouvelle fois dangereux sur le service de Tsitsipas et parvient à break à 2-1 pour faire la course en tête dans un set qu’il remporte 6-3.

La quatrième manche semble lancer Kyrgios vers la victoire. Le 40e joueur mondial s’offre d’entrée 4 balles de break qu’il ne parvient cependant pas à convertir. Il s’offre deux nouvelles occasions de prendre le service de son adversaire à 3-3 mais le Grec est une nouvelle fois solide et remporte le jeu. Il semble même renverser la situation dans le jeu suivant en s’offrant à son tour 3 balles de break mais Kyrgios s’appuie sur une grosse qualité de première balle pour conserver son service.

Tsitsipas s’offre encore une balle de break alors qu’il mène 4-5 mais Kyrgios l’écarte. Le quatrième set se dirige vers un nouveau tie-break, encore plus irrespirable que le premier.

Les deux joueurs sont intraitables sur leur service, qu’ils ne perdent qu’une fois chacun jusqu’à 8-7. Kyrgios réussit alors à prendre une deuxième fois le service de son adversaire grâce à une magnifique amortie que Tsitsipas ne parvient pas à renvoyer de l’autre côté du filet.

Kyrgios s’impose 6-7 (2-/7) 6-4 6-3 7-6 (9/7) au terme d’un combat de 3h11 et valide son billet pour les huitièmes de finale où il affrontera Brandon Nakashima, tombeur de Daniel Galan (6-4 6-4 6-1).

Loading...

Nadal intraitable

Rafael Nadal (ATP 4/N.2) s’est qualifié pour les huitièmes de finale de Wimbledon à la faveur d’une victoire en trois sets (6-1, 6-2, 6-4) contre l’Italien Lorenzo Sonego (ATP 54/N.27), samedi sur le Centre Court du All England Club.

Après avoir abandonné une manche au 1er et au 2e tour, l’homme aux 22 sacres en Grand Chelem n’a cette fois pas traîné en route. Il n’a concédé qu’un seul break, après la fermeture du toit dans le 3e set, mais a rectifié le tir dans la foulée avant de s’imposer, sur un service gagnant, après 2h03 de jeu.

En quête d’un troisième sacre sur le gazon londonien (après 2008 et 2010), l’Espagnol défiera Botic van de Zandschulp en huitièmes de finale. Le Néerlandais de 26 ans, 25e mondial et tête de série N.21, a battu en quatre sets le Français Richard Gasquet (ATP 69) sur le score 7-5, 2-6, 7-6 (9/7), 6-1. Sensation du dernier US Open, où il avait atteint les quarts, Van de Zandschulp avait été éliminé au 2e tour en 2021 pour sa première apparition aux 'Championships'.

Vainqueur des deux premiers tournois du Grand Chelem de la saison, l’Open d’Australie et Roland-Garros, le Majorquin n’a pas semblé gêné par son pied gauche affecté d’une maladie dégénérative et incurable (syndrome de Müller-Weiss) qui menace ouvertement la suite de sa carrière.

Loading...

Articles recommandés pour vous