Icône représentant un article video.

Tour de France

Wout van Aert : "j’étais lassé des sprints massifs, je ne voulais plus prendre le risque"

Wout van Aert : "J'étais lassé des sprints massifs, je ne voulais plus prendre le risque"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

05 juil. 2022 à 16:21Temps de lecture6 min
Par Martin Weynants avec Jérôme Helguers

Wout van Aert (Jumbo-Visma) a réalisé un superbe numéro dans la 4e étape du Tour de France 2022. Après ses trois deuxièmes places, notre compatriote lève les bras. Avec le maillot jaune sur le dos, cette 7e étape sur la Grande Boucle a certainement une saveur particulière. "Ce maillot vous donne des ailes".

"J’étais lassé des sprints massifs, je ne voulais plus prendre le risque", réagit WVA avec un grand sourire. "Il était assez clair qu’on allait essayer quelque chose avec l’équipe. On avait marqué cette étape avec l'équipe. On espérait qu'il y ait plus de vent. Mais la dernière côte était quand même assez dure pour casser le groupe. Nous étions en super position grâce à Nathan (Van Hooydonck) et Steevie (Steven Kruijswijk, ndlr). Nathan a accéléré dans la côte, Tiesj (Benoot) a enchaîné. Dans la roue je sentais que c’était déjà difficile. A la radio, j’ai entendu que ça faisait des dégâts. J’ai décidé d’y aller à bloc jusqu’au sommet et de voir ce qui allait se passer. J’étais seul au sommet. J’ai un peu hésité à attendre Jonas (Vingegaard) et Yates, les deux gars qui étaient derrière moi. Mais en y allant à fond, je mettais aussi Jonas et les autres dans une bonne position. J’ai continué tout seul et à partir de ce moment-là c’était 10 kilomètres à fond. Le vent était favorable mais c'est long quand même".

"La dernière bosse n’était pas difficile", reprend-il. "Mais cette étape était supposée se terminer au sprint, même avec un groupe réduit. Ce n’est clairement pas facile de finir seul. Je n’ai pu le faire que grâce à l’aide de mes équipiers. Ils ont fait la moitié du travail et je devais le terminer".

Van Aert est le premier Belge à gagner avec le maillot jaune sur le dos depuis Freddy Maertens en 1976.

Wout van Aert : "on avait marqué cette étape avec l'équipe"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Christophe Laporte : "on savait ce qu'on allait faire, pas comment ça allait se finir"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous