Cyclisme

Wout van Aert solide leader du Dauphiné : "Pourquoi pas un classement général dans le futur ?"

© AFP or licensors

10 juin 2022 à 05:29Temps de lecture2 min
Par AFP (édité par M. Weynants)

Wout van Aert, en tête du Critérium du Dauphiné après cinq étapes, s'est déclaré ouvert à essayer de remporter le classement général d'une course par étapes de haut niveau, "dans le futur".

"Pourquoi pas ?", a répondu le champion de Belgique à une question en ce sens, après son succès au sprint dans la cinquième étape du Dauphiné, jeudi à Chaintré (Saône-et-Loire).

"L'an dernier, je me suis essayé au classement général de Tirreno-Adriatico et j'ai beaucoup aimé", a ajouté van Aert, qui avait pris la deuxième place de la course italienne, longue de sept jours, derrière le Slovène Tadej Pogacar.

"Mais, ce serait sans doute moins difficile dans une course comme Paris-Nice qu'au Dauphiné, où il y a énormément de montagne. Il faudrait que je change de mode d'entraînement et, si je me concentre sur la montagne, je perdrais sans doute dans le sprint", a estimé le Belge.

Dans les 35 victoires inscrites à son palmarès, il compte deux courses par étapes (non WorldTour), le Tour du Danemark 2018 et le Tour de Grande-Bretagne 2021.

Vainqueur de deux étapes au sprint, deuxième à deux reprises, van Aert a approché le carton plein depuis le départ du Dauphiné.

Interrogé sur la possibilité de gagner à cinq reprises, il a reconnu que "cela aurait pu être envisageable mais c'est plus difficile à dire qu'à faire". "On est dans une course WorldTour, c'est du très haut niveau. Si j'avais gagné en début de semaine, les choses auraient été différentes, j'aurais été aussi dans un autre état d'esprit", a-t-il expliqué.

14 fois dans le top 3 en 2022

Le Belge a souri à l'énoncé de son récapitulatif de performances: en dix-neuf jours de course cette année, il compte 14 places dans les trois premiers.

"Le secret est de courir le moins possible pour avoir de bonnes statistiques, s'est amusé van Aert. Elles vont baisser à la fin du Dauphiné et sur le Tour de France !"

"Je suis du genre à vouloir saisir les opportunités, c'est aussi pour cette raison que mon équipe ne veut pas me voir courir trop souvent. Quand je prends le départ d'une course, je veux me donner à cent pour cent", a reconnu le vainqueur du jour qui a remercié particulièrement Christophe Laporte, son coéquipier français de Jumbo.

"C'est la première fois depuis le départ du Dauphiné que je pouvais compter sur lui dans le train, a-t-il expliqué. On a travaillé ensemble tout au long du printemps. Aujourd'hui, il a fait un travail incroyable dans le sprint. Il sait prendre les bonnes décisions et il est très fort".

5e étape : Thizy-les-Bourgs > Chaintré : Victoire de Wout Van Aert

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous