Icône représentant un article video.

Cyclisme Mondiaux

Wout van Aert, "très fier" de la prestation belge, ne savait pas qu'il sprintait pour le podium : "Dommage, mais je serai plus vite à l'hôtel pour boire une bière !"

Wout van Aert, "très fier" de la prestation belge, ne savait pas qu'il sprintait pour le podium : "Dommage, mais je serai plus vite à l'hôtel pour boire une bière !"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Wout van Aert avait-il les jambes pour devenir Champion du Monde ce dimanche à Wollongong ? On ne le saura sans doute jamais... WVA avait des fourmis dans les jambes au sein du peloton des favoris "piégés" par la stratégie belge et l'offensive de Remco Evenepoel, mais il n'a pas tenté le diable et est allé chercher, au sprint, la quatrième place.

Beau joueur, Wout van Aert est allé féliciter, grand sourire, le nouveau Champion du Monde après l'arrivée, et ne semblait pas trop déçu de n'avoir pu défendre ses chances sur un circuit également taillé pour lui.

"C'est magnifique, a lancé Wout van Aert au micro de la RTBF juste après avoir "refait la course" avec Tadej Pogacar en zone mixte. C'est toujours difficile de parler de tactique, mais quand ça marche comme aujourd'hui, c'est une belle chose. Je suis très fier de faire partie d'une telle équipe. La course a été très dure, c'était une surprise de voir la France attaquer dès la première montée (le Mount Keira, ndlr). C'était d'ailleurs la même tactique française l'an passé : la guerre dès le début ! J'étais là avec Pieter Serry, et puis, il a pu prendre la bonne échappée, ce qui était très bon pour nous. On a pu rester tranquillement dans le peloton. La tactique, c'était que Remco Evenepoel et Quinten Hermans prennent les échappées plus tôt dans le final. C'était une bonne tactique. Moi, je pouvais rester tranquillement dans le peloton, attendre, et calquer ma course sur celle des autres favoris. Dans le dernier tour, j'ai entendu que Remco était seul en tête. Top !"

"Il y avait une super ambiance au sein de l'équipe, c'était top d'en faire partie aujourd'hui, a repris WVA. Ma quatrième place au sprint ? Courir sans les oreillettes, c'est stupide : on n'avait rien comme information, je ne savais pas du tout que je sprintais pour une médaille ! Dans la dernière montée, j'ai attaqué pour faire un bon résultat, parce que j'avais les jambes pour. Je savais que Remco était loin devant. Je suis sorti avec Alberto Bettiol et Mikkel Honoré, nous sommes revenus sur le groupe de Quinten Hermans, et il m'a dit qu'on roulait pour une place dans le Top 10. Après, nous sommes revenus sur un autre groupe, et le peloton, lui, est revenu sur nous... J'ai fait le sprint, mais pour viser une place dans le Top 10. Christophe Laporte m'a battu, et quand j'ai vu que je ne pourrais pas le battre, je me suis rassis. Michael Matthews m'a passé et... il prend le bronze ! C'est la seule chose que je trouve dommage aujourd'hui, cela aurait été encore plus beau d'être sur le podium avec Remco. Mais bon... Sans ce podium, je serai plus vite à l'hôtel pour boire une bière !"

Remco Evenepoel triomphe à Wollongong après un coup de maître de la Belgique et devient Champion du Monde à 22 ans

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Wout van Aert : "Le Tour des Flandres et Paris-Roubaix sont mes grands objectifs du printemps"

Cyclisme

Wout van Aert sur sa préparation perturbée : "je ne suis pas aussi avancé que je le voudrais"

Cyclisme

Articles recommandés pour vous