WRC

WRC Espagne : L'image, la surprise, la déception... 6 faits marquants du Rallye de Catalogne

La Hyundai i20 Coupé WRC de Thierry Neuville

© Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Thierry Neuville a été le grand monsieur du Rallye de Catalogne, et pourtant, la victoire a bien failli lui échapper dimanche aux environs de midi. La faute à un énième problème technique sur la Hyundai i20 Coupé WRC, qui n'a pas voulu démarrer au moment de se diriger vers le départ de la Power Stage.

Après de longs moments de stress et "un peu" d'énervement, l'homme aux dix meilleurs temps en 17 spéciales disputées sur l'asphalte catalan a finalement réussi à relancer le moteur de sa voiture et à aller décrocher sa quinzième victoire en WRC...

L'image : Martijn Wydaeghe tout feu tout flamme

Grosse chaleur pour Thierry Neuville... et pour son coéquipier Martijn Wydaeghe avant de se diriger vers le départ de la dernière spéciale du Rallye de Catalogne, on vient de vous expliquer pourquoi. L'équipage belge a même été victime d'un début d'incendie sur la Hyundai ! Heureusement, tout est rentré dans l'ordre, et personne n'a été blessé... Mais Martijn Wydaeghe a certainement eu chaud !

Loading...

La déception : Sébastien Ogier et Kalle Rovanpera impuissants

La Toyota Yaris WRC de Sébastien Ogier

Sébastien Ogier déclarait jeudi "ne pas venir en Catalogne pour terminer deuxième", il ne pensait pas si bien dire... Jamais dans le coup, le septuple Champion du Monde a galéré pendant trois jours et n'a jamais réussi à trouver les réglages optimaux sur sa Toyota. Rapidement écarté de la lutte pour la victoire, il n'a pas réussi à contenir les assauts de Dani Sordo, auteur de tous les meilleurs temps dimanche pour monter sur la dernière marche du podium.

Avec 17 points d'avance sur Elfyn Evans, deuxième en Espagne, avant la dernière manche du championnat qui se déroulera à Monza, Sébastien Ogier est toujours en position de force pour décrocher un huitième titre... Mais si le Gallois fait la course en tête en Italie, il n'aura pas le droit à l'erreur.

Quant à Kalle Rovanpera, impressionnant en Estonie et en Grèce et présenté comme le grand favori de "son" Rallye de Finlande (où il allait abandonner), il a livré une course anonyme et terminé à la cinquième place, sans le moindre coup d'éclat.

La phrase : "Elle démarrait du premier coup, ou c'était fini pour nous"

Thierry Neuville

Thierry Neuville adore sa Hyundai i20 Coupé WRC, l'une des voitures de rallye les plus rapides jamais construites. Et il semble profiter de chaque mètre parcouru en spéciale avant de lui faire ses adieux, dans un mois à Monza, puisque le WRC passera à l'ère "hybride" dès 2022.

Mais cet amour, sa Hyundai ne le lui rend pas toujours : capricieuse, elle lui a coûté quelques victoires cette année (au Kenya notamment) et elle lui a à nouveau joué un bien mauvais tour dimanche avant la Power Stage.

"J'ai eu beaucoup de stress, mais on a tout de suite réalisé que notre problème était bien connu, et on savait qu'avec un peu de chance, la voiture pouvait redémarrer après une petite pause. Cela n'a pas été le cas, mais nous avons été rassurés quand on nous a dit que si on la poussait, elle démarrerait. Cela a heureusement été le cas, et on a aussi pu compter sur l'aide des commissaires au regroupement. Heureusement, elle a démarré du premier coup, sinon cela aurait la fin de la course pour nous. Ce problème, on le traîne depuis longtemps, et j'étais assez confiant. Mais on ne sait jamais ! C'est beaucoup de stress et d'énervement."

La confirmation : Elfyn Evans

Elfyn Evans

Qui sera le "leader" de l'équipe Toyota en 2022 ? Cet été, Kalle Rovanpera semblait avoir pris le dessus sur Elfyn Evans. Mais ces dernières semaines, le Gallois a été le plus véloce des pilotes Toy : il est d'abord allé s'imposer en Finlande avant d'être, et de loin, le plus rapide des siens en Catalogne ce week-end.

Dernier rival de Sébastien Ogier - qui fera un pas de côté en 2022 et ne disputera que quelques rallyes "à la carte - dans la lutte pour le titre après être passé à deux doigts de décrocher les lauriers l'an dernier, Elfyn Evans semble avoir les reins assez solides pour mener l'équipe japonaise vers les sommets dès la saison prochaine, qui marquera le passage aux voitures "hybrides".

En 2022, Elfyn Evans et Kalle Rovanpera auront un programme complet chez Toyota et pourront viser le titre mondial, alors que Sébastien Ogier et le revenant Esapekka Lappi se partageront le troisième bolide japonais. Takamoto Katsuta sera lui aussi toujours présent.

La spéciale : ES5, La Granadella 2

La Hyundai i20 Coupé WRC de Thierry Neuville

On s'attendait à une bagarre au dixième de seconde sur ce "Grand Prix d'Espagne", cela n'a pas vraiment été le cas... Et certainement pas dans la longue spéciale (21.80 km) de La Granadella, vendredi après-midi.

Après avoir suivi les conseils de ses ingénieurs pour tester d'autres réglages sur sa Hyundai i20 Coupé WRC, Thierry Neuville a signé trois meilleurs temps consécutifs vendredi après-midi.

Et c'est dans La Granadella qu'il a fait une énorme différence : en roulant plus de 110 km/h de moyenne, il a repoussé le deuxième, Elfyn Evans, à 7.9 secondes !

C'est de loin le plus gros écart enregistré entre le premier et son dauphin à l'arrivée d'une spéciale sur l'asphalte catalan ce week-end.

La surprise : La belle prestation de Nil Solans

La Hyundai i20 Coupé WRC de Nil Solans

Au volant d'une Hyundai i20 Coupé WRC (un châssis 2018 remis à neuf au début de la saison 2021) de l'équipe française 2C Compétition, l'Espagnol Nil Solans, 29 ans, s'est régalé pour sa première au volant d'une WRC.

Il a terminé à la huitième place, à seulement 8.2 secondes du jeune Suédois Oliver Solberg, qui sera pilote officiel Hyundai l'an prochain, et qui disposait d'une voiture flambant neuve.

Nil Solans a marqué les esprits et son sourire à l'arrivée des spéciales faisait plaisir à voir.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous