WRC

WRC : Grégoire Munster avec la nouvelle Hyundai Rallye 2 sur les routes de Monza

Gregoire Munster, avec la nouvelle Hyundai Rallye 2 sur les routes de Monza

© RTBF

18 nov. 2021 à 15:20Temps de lecture2 min
Par Antoine Hick

En plus de Thierry Neuville et Martijn Wydaeghe, deux autres Belges arpenteront les routes de Monza ce weekend. Grégoire Munster et son copilote Louis Louka profitent en effet du départ de Jari Huttunen chez Ford pour prendre les rennes de la nouvelle Hyundai.

Après un rallye préparatoire en France, ils s’élanceront donc en WRC3. En marge de la course, notre collègue Olivier Gaspard, envoyé spécial de la RTBF en Italie, a rencontré Grégoire Munster pour récolter ses premières impressions.

"L’objectif premier, c’est d’apprendre à manier la nouvelle voiture. On a fait un rallye test avant de venir mais il y a encore pas mal de choses à apprendre. Elle est fort différente de l’ancienne version et du coup on va essayer, crescendo, de prendre nos marques et d’essayer de jouer avec les autres pilotes de la catégorie Rallye 2."

Mais où se situent donc les principales différences entre les deux voitures, la nouvelle et l’ancienne ? "Il y a un moteur vraiment différent. Même au niveau des suspensions, c’est un nouveau fournisseur, c’est le même que Skoda et Volkswagen, donc il y a pas mal de changements", confie Munster.


►►► À lire aussi : WRC Italie : Suivez dix spéciales du Rallye de Monza en direct vidéo sur la RTBF

►►► À lire aussi : WRC – Thierry Neuville avant Monza : "Si Ogier va me manquer ? Le pilote oui, le personnage non"


Monza, une manière idéale de se préparer pour le Spa Rally, la dernière épreuve du championnat de Belgique où Munster concoure toujours pour le titre.

"C’est sûr", acquiesce-t-il, "Tous les kilomètres sont importants même si c’est sûr que Monza et Spa Rally n’ont pas grand-chose en commun. Mais c’est important d’essayer la voiture et puis en plus ici il y aura ce circuit avec ces portions techniques et assez grasses et les portions dans la montagne qui sont plus sinueuses et avec pas mal de grip."

Monza, un tracé que le Belge connaît bien et où il voudra prendre sa revanche puisqu’il était sorti de route lors de la Power Stage l’année passée : "À un kilomètre de l’arrivée, sur une très bête erreur de ma part" se souvient Munster. "On va essayer de ne pas faire la même chose cette année et essayer de montrer un peu plus de performances, ce n’était pas top l’année passée. C’est le dernier rallye mondial de l’année donc finir sur une note positive, c’est toujours mieux. Un bon classement en WRC ? Difficile à dire. Un Top 5, ce serait vraiment bien."

Articles recommandés pour vous