WRC

WRC Italie – Sébastien Ogier à un Rallye d’un 8e titre de champion du monde : "À Monza, le droit à l’erreur est encore plus petit"

18 nov. 2021 à 10:00Temps de lecture2 min
Par Antoine Hick

Alors qu’il va fermer le long chapitre rallye de sa carrière en fin de saison, Sébastien Ogier a une occasion en or de conclure en beauté en raflant un 8e titre de champion du monde. Avec 17 points d’avance au général sur son ultime rival, Elfyn Evans, il a en effet le temps de voir venir avant cet ultime rallye. Mais comme souvent, le Français se montre prudent.


►►► À lire aussi : WRC Italie : Suivez dix spéciales du Rallye de Monza en direct vidéo sur la RTBF


"S’il y a de la tension ? Non, plus de l’excitation. Ce n’est pas tous les jours qu’on joue un titre, même si j’ai eu la chance d’en gagner 7, ça reste un moment unique. On a la chance d’arriver ici avec une position confortable, 17 points, ce n’est vraiment pas mal. Maintenant, ce n’est pas fait non plus, il va falloir être solide ce weekend. Ces derniers temps, on ne peut pas dire que j’ai été super performant, donc l’objectif c’est de finir sur une bonne note avec ce dernier rallye de la saison et évidemment le titre de champion du monde" explique-t-il au micro d’Olivier Gaspard.

Une victoire à Monza pour conclure la saison en beauté ?

Seulement 4e en Espagne mi-octobre, Ogier doit donc se reprendre, lui qui n’a plus gagné de Rallye depuis le Kenya en… juin. Et si son impressionnante régularité risque de lui offrir un 8e titre de champion du monde, il veut retrouver la victoire après un week-end difficile en Catalogne : "Dans ma tête, je voulais faire le max pour être en lutte pour la victoire sur les deux derniers rallyes. Assez rapidement, en Espagne, on s’est retrouvé loin et pas vraiment dans le rythme. Ce weekend, la position est différente. Il ne faut pas faire n’importe quoi.


►►► À lire aussi : WRC – Thierry Neuville avant Monza : "Si Ogier va me manquer ? Le pilote oui, le personnage non"

►►► À lire aussi : WRC - Elfyn Evans avant Monza : "Les chances d'être champion du monde ? Elles sont minuscules mais on va tout faire pour"


Mais j’ose espérer que notre vitesse pure sera meilleure qu’en Espagne et que la voiture me corresponde plus dès le début du Rallye. Il n’y a jamais aucune garantie en Rallye. En Espagne, même sur la fin de Rallye, on n’a pas été capable de battre Dani dans la dernière ligne droite. Mais je ne suis pas du style à dire que c’est de la faute de la voiture. On gagne ensemble, on perd ensemble mais le package manquait d’un poil de performance en Espagne."

Comme ses principaux concurrents avant lui, Ogier pointe le côté atypique de ce Rallye de Monza : "Il y aura avec des spéciales de montagne plus le circuit qui reste toujours piégeux avec beaucoup de blocs en béton, encore davantage que l’année dernière. Toutes les chicanes et les épingles sont marquées par des gros blocs en béton donc le droit à l’erreur est encore plus faible que l’année précédente. Globalement, ça risque d’être un sprint pour être aux avant-postes. Nous, on va devoir se montrer réguliers et surtout pas faire d’erreur."

© Tous droits réservés

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous