RTBFPasser au contenu

WRC

WRC Portugal : L'image, la surprise, la déception... 6 faits marquants du rallye

Rallye du Portugal 2022 : Victoire de Kalle Rovanpera

Rallye du Portugal 2022

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le Finlandais Kalle Rovanpera (Toyota) s'est adjugé dimanche le Rallye du Portugal, 4e manche (sur 13) du championnat du monde (WRC) en s'imposant devant le Britannique Elfyn Evans (Toyota) et l'Espagnol Dani Sordo (Hyundai).

A seulement 21 ans, Rovanpera renforce ainsi sa place de leader du championnat, avec désormais un avantage de 46 points sur son dauphin, Thierry Neuville (Hyundai), 5e au Portugal.

Retour sur six faits marquants du week-end.

La spéciale : Fafe 2 - la Power Stage

On aurait pu choisir le deuxième passage dans Amarante (ES15) ou l'étonnante spéciale show de samedi soir, Porto - Foz (ES16), perturbées par la pluie et présentant donc des écarts inattendus, mais on a préféré opter pour la Power Stage.

Disputée sur les routes bien connues de Fafe, avec le jump dans la partie finale, elle a été très spectaculaire elle aussi. Un Kalle Rovanpera (Toyota) qui attaque sans spécialement vouloir protéger les 25 unités de la victoire, un Dani Sordo (Hyundai) qui met le paquet et déborde Takamoto Katsuta (Toyota) pour la 3e place et un Thierry Neuville (Hyundai) qui prouve encore sa pointe de vitesse. Du très haut niveau.

La déception : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier

Réunis comme au Monte-Carlo, où ils avaient fini 1er et 2er, Sébastien Loeb (Ford) et Sébastien Ogier (Toyota) s'alignaient au Portugal pour la deuxième fois de la saison. Tous les observateurs imaginaient le meilleur, ils ont malheureusement assisté au pire.

Une erreur (totalement inhabituelle de sa part) vendredi puis un ennui mécanique samedi pour Loeb, des crevaisons à répétition vendredi et un problème technique samedi pour Ogier : les deux pilotes français n'ont pas rencontré la réussite durant ce rendez-vous portugais. On espère les retrouver en grande forme prochainement (au Kenya ?).

Sébastien Loeb à la faute : il tape un muret dans le tout premier virage d'une spéciale

WRC - Rallye du Portugal 2022

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La confirmation : Kalle Rovanpera

Après le départ 'à mi-temps' d'Ogier à la fin de la saison dernière, on pensait voir émerger Elfyn Evans (Toyota) du côté du team nippon. Rovanpera a toutefois surpris tout son monde, émergeant plus tôt qu'imaginé.

Une quatrième place au Monte-Carlo puis trois victoires (Suède, Croatie et Portugal) : le bilan du Finlandais, âgé de 21 ans seulement, est monstrueux. Comme la maturité, la sérénité et la pointe de vitesse affichées. Ajoutez à cela une Toy qui ne rencontre aucun pépin et vous obtenez 46 points d'avance au championnat du monde sur le dauphin Neuville. Le début d'une ère ? Peut-être.

L'image : Le duel Sordo - Katsuta

Lorsque Sordo profite de la Power Stage pour piquer la troisième place à Katsuta, les premiers mots de l'Espagnol à l'interview sont à destination du pilote japonais. Le troisième du Rallye du Portugal est ensuite allé consoler le quatrième dès l'instant où ce dernier a franchi la ligne.

Une belle image remplie de fair-play. "Tu as beaucoup de talent, tu vas encore en faire des podiums, ne t'inquiètes pas", lui lancera ensuite Sordo. Katsuta a, quelques heures plus tard, posté une photo d'eux deux sur les réseaux sociaux. Un gros duel sur le tracé, une belle complicité en dehors.

Une grosse bagarre... puis un gros câlin : superbe image entre Dani Sordo et Takamoto Katsuta

WRC - Rallye du Portugal

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La phrase : "L'équipe est un peu en crise"

Déçu avec sa cinquième place au Portugal, Neuville a eu le courage de mettre des mots sur la situation au sein du team Hyundai, relégué à 59 points de Toyota (175 contre 116). Des mots qui peuvent sembler durs, mais ils attestent de l'amélioration souhaitée par notre compatriote, victime de quatre soucis mécaniques en quatre rallyes.

"L’histoire se répète : on l’a vu d’autres années, on rencontre plusieurs soucis. Si on les additionne, on est en retrait, il nous manque des points. C’est dommage car on a tous les outils pour bien faire. On a besoin de personnes qui prennent des décisions, qui dirigent l’équipe, qui ont la force et le charisme de gérer une boite comme Hyundai Motorsport. Aujourd’hui, on en manque. L’équipe est un peu en crise", a-t-il indiqué à notre micro.

Le Rallye de Sardaigne, du 2 au 5 juin, sera la prochaine possibilité pour Hyundai de relever la tête.

La surprise : Takamoto Katsuta

Sur une pente descendante depuis sa lourde sortie à Ypres l'an dernier, Katsuta semble avoir retrouvé toute sa confiance. Huitième au Monte-Carlo, quatrième en Suède, sixième en Croatie, il vient de récolter la quatrième position au Portugal.

Le pilote japonais de 29 ans poursuit son apprentissage, ne brûle pas les étapes. Il n'est pas le plus démonstratif, mais son efficacité porte ses fruits. Il occupe tout de même la troisième place du championnat du monde, avec 38 points, derrière Rovanpera (106) et Neuville (60).

WRC Portugal : Quelques images fortes du rallye
WRC Portugal : Quelques images fortes du rallye Hyundai Motorsport / Belga Image / Twitter-T.Katsuta

Articles recommandés pour vous