Icône représentant un article video.

WRC

WRC Sardaigne, le débrief : Neuville et Lappi se loupent, fin de journée chaotique après la sortie de Fourmaux

WRC Sardaigne, le débrief : Neuville et Lappi se loupent, fin de journée chaotique après la sortie de Fourmaux

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L'Estonien Ott Tanak, au volant d'une Hyundai bondissante sur les piégeuses pistes en terre, a survolé la concurrence samedi lors de la deuxième journée du Rallye de Sardaigne pour aborder avec une avance confortable l'ultime journée dimanche.

Le champion du monde 2019, âgé de 34 ans, a quasiment tout raflé en remportant six des sept étapes disputées samedi. La huitième et dernière spéciale du jour (ES17) s'est terminée dans la confusion, interrompue après l'accident sans gravité du Français Adrien Fourmaux, dont la Ford a bloqué la route quelques minutes avant d'être évacuée.

Une fois l'épreuve repartie, Craig Breen (Ford) et Tanak se sont tout de même vus brandir un drapeau rouge, au contraire de Pierre-Louis Loubet (Ford). Bref, une fin de journée un peu chaotique.

Au terme de ce samedi, Tanak devance Breen, de 46 secondes, et Dani Sordo (Hyundai), de 1:06.8 avant les quatre derniers secteurs chronométrés. Loubet est quatrième, Kalle Rovanpera (Toyota) est cinquième.

Esapekka Lappi (Toyota) et Thierry Neuville (Hyundai) sont partis à la faute durant la matinée.

Dans son débriefing du samedi, Olivier Gaspard, l'envoyé spécial de la RTBF en Sardaigne, tire les enseignements de la deuxième journée.

WRC Sardaigne : Thierry Neuville
WRC Sardaigne : Thierry Neuville Belga Image / RTBF.be

Articles recommandés pour vous