WRC

WRC : Tänak, impérial, triomphe en Finlande et met fin à l’hégémonie de Toyota, Neuville 5e !

Ott Tanak au rallye de Finlande.
06 août 2022 à 23:00 - mise à jour 07 août 2022 à 12:29Temps de lecture3 min
Par Antoine Hick

Il a été sous pression tout le week-end, il a finalement tenu. Loin d’être favori sur les routes finlandaises, terres sacrées de l’ennemi Toyota, Ott Tänak a magistralement surfé sur son entame de course XXL pour tenir tête à Kalle Rovanperä et remporter le rallye de Finlande… un peu à la surprise générale. Rovanperä se consolera avec sa 2e place et une victoire dans la Power Stage.

“Je ne me sens vraiment pas bien dans la voiture. Elle ne me permet pas de rouler en confiance”. Ce refrain, entonné à la cantonade par l’ensemble des pilotes Hyundai, on l’a entendu tout le week-end au gré des spéciales.

Pourtant, dès vendredi matin, un homme chez Hyundai semblait sortir du lot : Ott Tänak. Visiblement décider à dompter cette voiture pour se mêler à la course à la victoire finale, l’Estonien attaque à tout va. En prenant des risques, quitte à tout perdre.

Intenable, il signe trois des six premiers scratchs et s’isole en tête. Derrière, un trio Lappi-Evans-Rovanperä se lance à sa poursuite. Les spéciales défilent, Rovanperä monte en puissance, malgré son rôle ingrat d’ouvreur, mais Tänak tient bon.

Tänak, le métronome estonien

Chahuté par moments, il tient la dragée haute à d’autres à un Rovanperä revigoré, qui signe scratch sur scratch samedi. Evans et Lappi lâchés, la bataille à quatre se transforme donc en un duel indécis. Au terme de 18 des 22 spéciales, les deux hommes se tiennent en un mouchoir de poche : 8,4 secondes d’avance pour Tänak.

Mais intérieurement, et malgré cette impavidité de façade, Tänak doit avoir le sourire. Peut-être parce qu’il sait que ces 8 secondes suffiront sans doute à l’arrivée. Parce que Rovanperä, focalisé sur ses objectifs de classement général, ne prendra pas les mêmes risques que lui. Et a fortiori qu’en tenant simplement le rythme qui est le sien depuis le début du week-end, il vaincra.

Tendance confirmée ce dimanche matin. Rovanperä est chaud bouillant mais Tänak est dans son sillage. Le fin matelas d’avance est suffisant. D’une main de maître, Tänak remporte son 16e rallye en carrière (le 3e en Finlande), offre un succès surprise à Hyundai et met fin à l’hégémonie Toyota, invaincu depuis 2017 en Finlande.

Neuville, entre frustration et montée en puissance, 5e "à sa place"

De son côté, Thierry Neuville a assisté, de loin, au festival d’attaques de ses deux comparses en tête de course. Premièrement, on l’a déjà dit, parce que sa voiture ne lui a jamais permis de rouler en pleine confiance mais aussi parce que, selon ses propres dires, le tracé finlandais ne correspond pas à ses qualités de pilote.

Largué très tôt, il a profité des malheurs de ses adversaires (Breen et Katsuta en tête) pour s’isoler à la 5e place. Et à partir de là, le Belge est monté en puissance, bien décidé à se maintenir au chaud dans le Top 5. Revigoré, il a croqué Katsuta à plusieurs reprises, gagnant quelques précieuses secondes pour atteindre son objectif du weekend. Petite déception cependant, alors qu’il visait un Top 3 sur la Power Stage, il n’a finit que 5e, ne grappillant que qu’un petit point au passage.

Solberg, Breen : la valse des déçus

Une certaine satisfaction malgré tout, certes contenue, qui contrastait évidemment avec les mines déconfites des grands battus du weekend. En tête de ce cortège des déçus, Oliver Solberg, parti à la faute après… un virage vendredi matin et contraint à l’abandon.

Autre déconfiture, celle de Craig Breen, placardé comme l’un des outsiders ce weekend, mais qui a tout perdu samedi en négociant mal sa vitesse. Et puis, la déception sera sans doute atténuée, puisqu’il finit à la 3e place à l’arrivée mais Esapekka Lappi s’attendait sans doute à mieux sur des terres où il a remporté son seul rallye en carrière, en 2017.

Et puis, désillusion pour Pierre-Louis Loubet, plutôt pas mal depuis l’entame du weekend, mais qui a dû abandonner… juste avant la Power Stage. Frustrant.

Le classement du rallye de Finlande :

 

  1. Ott Tänak

  2. Kalle Rovanperä

  3. Esapekka Lappi

  4. Elfyn Evans

  5. Thierry Neuville

  6. Takamoto Katsuta

  7. Gus Greensmith

  8. Pierre-Louis Loubet

Loading...
Ott Tänak en tête du rallye de Finlande.
Ott Tänak en tête du rallye de Finlande. Hyundai

Articles recommandés pour vous