Régions Brabant wallon

Y a-t-il eu des agressions par piqûre à l’Inc’Rock?

Quatre personnes auraient subi des piqûres, mais rien ne prouve à ce stade qu'elles aient été intoxiquées.

© D.R.

C’est un nouveau type d’agression qui inquiète. En boîte de nuit ou en festival, des personnes se font piquer par des inconnus avec une seringue. Plus tard, elles subissent des symptômes comme des vertiges, la tête lourde, des nausées ou des pertes de mémoire. Récemment, des cas ont été signalés à Dampicourt, en province de Luxembourg. Le week-end dernier, des personnes se sont plaintes d'agressions par piqûre à l'Inc’Rock. 

Ce que l’on sait

D’après l’organisateur de l'Inc'Rock Benoît Malevé, quatre femmes ont déclaré avoir subi des agressions par piqûre le premier jour du festival, vendredi dernier. Les faits se seraient produits lors de "pogos", ces bousculades de coutume lors de concerts animés. Les victimes ont été envoyées vers la Croix-Rouge, et l’une d’entre elles a procédé à des analyses toxicologiques, dont ni le festival ni le parquet n’ont encore eu d’écho à ce stade. "Pour l’instant, nous n’avons pas d’objectivation formelle d’agressions avec intoxication”, détaille Benoît Malevé. Les victimes ne se seraient d'ailleurs pas plaintes de malaises après les piqûres. 

Les victimes ont déposé plainte auprès de la police, qui suit le dossier de près. Le parquet est lui aussi au courant des faits et "prend l’information avec le sérieux requis". 

Piqûre en soirée: sujet JT 28/04/2022

Sur le même sujet

Le festival We R Young à Hasselt arrêté après des cas suspectés de "piqûres sauvages"

Belgique

Six personnes indiquent avoir été piquées à la seringue lors d’une soirée à Kaatsheuvel, aux Pays-Bas

Monde Europe

Articles recommandés pour vous