Icône représentant un article video.

Diables Rouges

Yannick Carrasco : "Avec les Diables, on doit savoir faire la faute intelligente"

07 mars 2022 à 06:00Temps de lecture5 min
Par Raphaël Deby

Après être revenu sur sa situation en club, Yannick Carrasco a évoqué son rapport avec l’équipe nationale et le futur des Diables rouges au micro de Pierre Deprez.

Avec des origines espagnoles et portugaises, l’ailier aurait pu jouer pour l’une de ces deux nations au lieu des Diables. Une possibilité qu’il reconnaît mais qu’il ne regrette pas : "J’aurais pu, ces pays étaient venus mais j’ai toujours vécu en Belgique, j’ai joué dans les équipes nationales belges chez les jeunes donc c’était logique que je continue avec la Belgique. C’est dur de dire que je me sens plus ça ou ça car cela reste nos racines puisque ma mère et mes grands-parents sont espagnols mais je me sens tout aussi belge qu’espagnol. Je n’ai pas du tout de regret d’avoir opté pour la Belgique. De plus, avec la génération qu’on a, c’est un privilège de jouer avec les Diables rouges."

De plus en plus souvent titulaire, le joueur de l’Atletico assume son statut de cadre. "Je pense que je démontre que je suis quand même un joueur important pour les Diables rouges, que ce soit par rapport à ma saison avec mon club et quand je reviens en sélection, j’essaie de donner le maximum de moi-même. Je pense qu’aujourd’hui, je suis un joueur clef pour les Diables. Pendant la saison avec l’Atletico, si tu es sur le banc pendant deux matches, tu vas peut-être jouer le troisième. C’est moins douloureux qu’avec les Diable rouges. Tu ne viens pas souvent et tu as envie de prouver à ton pays que tu es un bon joueur, important qui peut être titulaire. Franchement, ça ne me dérange pas de jouer à n’importe quelle place, on n’est pas souvent là et c’est aussi une fierté de porter le maillot de ton pays."

L’ancien joueur de Monaco est également revenu sur la défaite face à l’Italie lors de l’Euro et a reconnu que les Diables avaient peut-être manqué d’agressivité et d’orgueil. "C’est possible. Le talent on en a tous mais parfois il faut des hommes ou de l’intelligence à faire une faute au bon moment, être un peu plus vicieux, roublard. Ce n’est pas notre personnalité d’être plus suffisant. Dans le monde, partout où on va, les gens adorent les Belges. C’est aussi ça qui fait la beauté de notre pays. On est contents avec tout, on n’est pas envieux ni rageux, on s’entraide entre nous. On doit garder cette identité-là, même sur le terrain en étant respectueux et fair-play. Mais voilà, à certains moments, il faut être plus intelligent dans le fait de jeu mais on n’a pas besoin d’être arrogants. Ce n’est pas une fierté d’être comme ça."

Pour le prochain rassemblement de l’équipe nationale, Roberto Martinez a expliqué qu’il ne sélectionnerait aucun joueur qui comptabilise plus de 50 sélections en équipe nationale. Avec 54 matches sous le maillot national, Carrasco n’en fera donc pas partie. Une bonne chose selon lui. "Pour moi, c’est quelque chose de positif car je peux comprendre que les petits jeunes de 18-19 ans se disent qu’il n’y a pas de place chez les Diables rouges car ils ont une équipe extraordinaire. Là, ça leur permet de pouvoir se montrer pour essayer de gratter une place pour la Coupe du monde."

Chez les Diables rouges, l’heure n’est pas franchement à la fête entre le manque de temps de jeu d’Eden Hazard, la méforme de Romelu Lukaku et la blessure de Thomas Meunier. Pourtant, Carrasco ne se veut pas alarmiste. "Ça ne m’inquiète pas trop. Avant l’Euro, Axel était blessé pendant très longtemps et était revenu au top pour l’Euro. Ce n’est pas parce qu’on a une moins bonne période en club que cela sera la même chose en sélection. C’est un autre environnement avec un côté familial. Justement, ils auront plus d’envie et de motivation car cela leur permet de se remontrer et de montrer que ce sont des joueurs importants dans le monde du foot."

Yannick Carrasco n’est pas inquiet concernant les problèmes de certains Diables.
Yannick Carrasco n’est pas inquiet concernant les problèmes de certains Diables. © Belga

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous