Icône représentant un article audio.

Chronique Économique

Zeus, le Dieu grec, peut-il expliquer la faillite de FTX, la deuxième plus grande plate-forme d’échange de cryptomonnaies ?

Chronique Economique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

23 nov. 2022 à 07:30Temps de lecture3 min
Par Amid Faljaoui

La Chronique Economique, en semaine à 8h30 et 17h30 sur Classic 21

Il y a un lien entre ZEUS et la spéculation ! Dans la mythologie grecque, on avait coutume de dire que Zeus rend fous ceux qu’il veut perdre. Zeus, c’est le mot ancien pour dire cupidité. Retour sur la faillite de FTX, la deuxième plus importante plateforme d’échange de cryptomonnaies.

En matière d’escroquerie, les auteurs de ce feuilleton financier ne manquent pas d’imagination. Tous les jours ou presque, il y a une révélation par la presse américaine sur ce scandale FTX. On comprend qu’il s’agit d’un véritable détournement de fonds. N’oublions pas que cette plateforme d’échange de cryptomonnaies a été valorisée à un moment donné à 32 milliards de dollars. Et aujourd’hui, elle ne vaut plus rien. Zéro $ et personne ne sait où sont partis les fonds qui y ont été déposés.

Cela pose d’ailleurs la question de la responsabilité des analystes ou des auditeurs de cette entreprise. Comment peut-on valoriser une entreprise ? 32 milliards et puis voir ces milliards partir en fumée en quelques jours ? Autre fait étrange, il n’y a aucun registre du personnel. Cette plateforme entourée d’une myriade de sociétés, on parle de plus de 150 sociétés, et on ne sait pas combien de membres du personnel. Impossible de retrouver leur trace…

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous