Tennis

Zizou Bergs "invité" à Wimbledon : "je n’avais jamais pleuré pour quelque chose de positif avant"

© © Tous droits réservés

20 juin 2022 à 06:24Temps de lecture2 min
Par Martin Weynants avec Alexandre Perniaux

Zizou Bergs a frappé fort à Ilkley. Sur le gazon britannique, il a remporté son quatrième en Challenger après être sorti des qualifications. En plus du titre et d’une entrée dans le Top 150, le jeune belge a décroché une wildcard pour Wimbledon. Il disputera donc son tout premier Grand Chelem.

"Il y a une règle non écrite qui dit que les vainqueurs des trois challengers sur gazon reçoivent une wildcard. Mais ce n’est pas sûr à 100%. J’avais envoyé un e-mail à l’arbitre de Wimbledon pour poser la question. Il m’a rappelé cette règle tacite. Je savais que si je gagnais, normalement j’allais recevoir une invitation. Ça a ajouté un peu de stress en demi-finale et en finale. Et directement après le match, un membre de la fédération anglaise est venu me dire que c’était bon, j’étais invité à Wimbledon."

Premières larmes de joie pour un premier Grand Chelem

A cette annonce, le Limbourgeois de 23 ans a été pris par l’émotion. "Avant, je n’avais jamais pleuré pour quelque chose de positif. Là, j’ai pleuré pour la première fois pour quelque chose de magnifique, d’extraordinaire. J’étais très ému. J’ai fait beaucoup d’effort pour être joueur de tennis. Faire mes débuts dans le tableau final de Wimbledon, sur le "Holy grass" (l’herbe sacrée"), c’est juste incroyable. Cette invitation est un beau cadeau parce que c’est le seul Grand Chelem qui a cette règle. Je veux en profiter. Je vais tout donner et puis on verra."

Et dire que l’histoire aurait pu s’arrêter au premier tour

S’extirper des qualifs et s’en aller gagner le tournoi, c’est un peu la marque de fabrique de Zizou. Avant Ilkley, il a déjà fait le coup à Saint-Pétersbourg et Lille. "Je préfère les matches aux entraînements, je trouve que tu apprends plus. Le but en arrivant à Ilkley était d’améliorer mon jeu sur gazon. Cela faisait 5 ans et mes années juniors que je n’avais pas joué sur cette surface. Je voulais m’améliorer en vue des qualifs de Wimbledon. Je suis sorti des qualifs à Ilkley. Au premier tour, je suis mené 5-4 dans le deuxième set avec un break contre moi. Je suis revenu d’une situation très difficile. Depuis ce moment-là, j’avais vraiment confiance dans le fait que je pouvais gagner le tournoi. Je me sentais encore frais à la fin du tournoi. Peut-être aussi parce que je savais qu’il y avait une wildcard au bout".

Le scénario britannique lui a permis de faire le plein de confiance. Mais difficile de se fixer des objectifs précis pour Wim'. "Ça dépendra beaucoup du tirage. Je peux très bien tomber contre Nadal ou une autre wildcard au premier tour. Je sais que j’ai l’opportunité de gagner des matches mais ça dépendra aussi du tirage. Je préférerais tomber contre un gros joueur au 2e ou au 3e tour parce que cela voudra dire que j’ai gagné un ou plusieurs matches. Mais si je tombe contre Nadal au premier tour ce sera un rêve. Il n’est plus sur le circuit pour longtemps et j’ai vraiment envie de jouer contre lui".

Objectif Top 100 pour un joueur "plus solide" et "plus constant"

Finale à Troisdorf, quarts à Poznan, victoire à Ilkley, Bergs enchaîne les bonnes perfs et grimpe au classement. Il va intégrer le Top 150 ce lundi pour la première fois. "A la fin de l’année dernière, cela ne se passait pas si bien. J’avais l’impression que j’avais un peu de malchance, dans les tournois avec mon corps. Je suis aussi tombé malade avant Roland Garros alors que j’avais fait une finale en Challenger et que j’étais donc en forme. Depuis Troisdorf (fin mai), mon état d’esprit est différent, je cherche surtout à m’améliorer et de me battre sur chaque point. Je suis un joueur plus solide qu’avant. Je fais des résultats constants. Si je continue comme ça, je peux vraiment être dans le Top 100 à la fin de l’année. Je n’ai pas beaucoup de points à défendre. J’espère un grand exploit, dans un ATP ou un Grand Chelem. Et si je le réussis, cela voudra dire que j’ai l’opportunité d’être dans le Top 100."

Sur le même sujet

Wimbledon : Nadal pour l’histoire, Djokovic revanchard, les favoris passés au crible

Wimbledon

Articles recommandés pour vous